Ce Sentiment

On peut le danser avec plus ou moins de technique, mais jamais sans sentiment, sans s'abandonner au rythme et à l'improvisation.

Le Flamenco se ressent, il faut en jouir !



Ma manière de comprendre le Flamenco: ce sentiment

Le sentiment se manifeste tant "en soi-même qu'à l'extérieur" et c'est grâce à lui que cet Art est transmis :

créant une communication forte et directe entre celui qui danse et celui qui regarde. C'est un message avec son propre langage qui se sert intensément des émotions les plus profondes exprimées par le danseur et de celles que reçoit le public et provoquent chez les deux un "frisson".

 Manuela Reyes, bailando por tarantos en el espectáculo Ambivalencia, Teatro Cen
El sentimiento no se actúa, sale del corazón

Quand il naît à l'intérieur de soi

Quand il naît à l'intérieur de soi, le Flamenco devient un petit être dans la personne qui le danse, et prend sa propre vie. C'est un lutin qui amplifie les émotions et les aident à remonter depuis notre essence la plus profonde.

La danse est un langage qui permet de s'exprimer complètement librement, dans le mouvement comme dans l'immobilité.
C'est comme un clin d'oeil, avec un regard, un souffle...

avec tous ces petits détails que se danse le Flamenco.

Même dans le mouvement on peut sentir des forces opposées, et dans l'immobilité on peut sentir le mouvement.

La déchirure et la sensibilité se traitent en parallèle ; c'est à dire que quand on danse, qu'on chante ou qu'on tape... il y a un moment où on sent une telle énergie, qu'il semble que notre corps se déchire ; et il se déchire effectivement.

La déchirure et la sensibilité se gèrent en même temps, c'est à dire qu'en dansant, chantant ou en jouant de la guitare... il y a un moment où on sent une telle énergie qu'il semble que le corps se déchire sous cet excès de puissance. Et à un autre moment on peut sentir le contraire : lorsqu'on est si sensible que l'on peut percevoir une incroyable fragilité.

C'est alors, quand ressent toutes ces choses, quand le Flamenco se transforme en un adjectif puissant : rance, pure, libre, douloureux, joyeux, sensuel, tendu, délicat, puissant, ouvert, profond, hypnotisant, fort, sensible, fou, propre, dure, festif, sérieux, cent pour cent émotionnel.

La transe est le sentiment de plénitude où on rencontre le Duende.

Manuela Reyes en una actuación en Japón
Manuela Reyes en una actuación en Japón, en el tablao flamenco Teruo

Chaque rythme, un sentiment

Chaque rythme (palos) a un sentiment et une interprétation distincts. Pour moi:

La solea est une lamentation,

l'Alegria est l'équilibre,

le Taranto est la terre,

la Siguirila, la force,

et la buleria de Jerez, est très rythmique.